logo

b_300_200_16777215_00_images_2016_EUROcollage.jpg

A l’image des nouveaux Champions d’Europe Portugal, Football Supporters Europe peut annoncer que les équipes des Fans’ Embassies peuvent à présent repenser à ce tournoi comme étant le plus réussi de leur histoire : des supporters volontaires de 19 pays participant à la compétition sont intervenus pour aider les supporters qui ont fait le déplacement à chaque étape de l’EURO 2016. Nous devons cependant également faire une évaluation critique de la conception et de l’approche des notions de sécurité pendant le tournoi.

Les Fans’ Embassies via les services qu’elles proposent aux supporters en déplacement, sous l’égide du projet RESPECT FAN CULTURE, ont apporté leur aide aux supporters qui étaient derrière leur équipe et leur ont fourni toutes les informations nécessaires autour des matchs ; leurs retours évoquent une demande important des supporters sur toute la durée du tournoi. Au total, on dénombre 160 personnes, volontaires et staffs, impliquées sur les  points d’information des Fans’ Embassies pour les différents matchs de cet EURO.

Les équipes suivantes ont pu bénéficier des services des Fans’ Embassies : Albanie, Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Croatie, France, Hongrie, Islande, Italie, Irlande-du-Nord, Pays de Galles, République d’Irlande, République Tchèque, Russie Suède, Suisse, Turquie et Ukraine.  Le département Fans Embassy de Football Supporters Europe souhaite remercier toutes les personnes impliquées sur le projet et souligner la coopération très productive ainsi que le soutien important de la part de l’UEFA, de la Fondation Daniel Nivel, de notre partenaire organisationnel français Concordia, de la plupart des Ville Hôtes, ainsi que de nombreuses fédérations et gouvernements des pays qui ont participé à ce tournoi.

Même si la coopération et la communication entre les équipes des Fans’ Embassies et les Villes Hôtes ainsi que l’UEFA et l’organe national, la DIGES, ont été très positives et basées sur la confiance, cela n’a été le cas avec les autorités policières qu’après la phase de poule. La police n’a semblé encline à considérer les recommandations des spécialistes des questions liées aux supporters et des Fans’ Embassies que lors d’un nombre réduit de rencontres de la phase de poule. En particulier pour les matchs à haut-risque où lorsque des incidents ont eu lieu, la police n’a pas consulté les Fans’ Embassies. Par contre, lorsque la police a contacté les équipes des Fans’ Embassies et a par ailleurs facilité l’établissement d’une atmosphère festive pour le plus grand nombre, il n’y a eu que de très rares incidents.

Les autorités et les organisateurs de la Ville de Lens méritent à ce titre un grand « Merci » pour leur gestion de dizaines de milliers de supporters dans la ville, réunis pour la rencontre Angleterre-Pays de Galles.  Malgré de grandes questions concernant la sécurité avant le match, en particulier après les événements de Marseille, cette petite ville a réservé un accueil chaleureux à une large foule de supporters.Les anglais et gallois leur ont rendu cette confiance en faisant la fête autour du match, sans incident notable. Nous pouvons affirmer avec confiance qu’il s’agissait là du résultat d’une consultation importante des représentants de supporters qui composent les équipes des Fans’Embassies des deux pays et des dialogues et discussions qui ont pu avoir lieu avec leurs homologues supporters autour des Ambassades. Même la police de Marseille a tiré des leçons des événements qui ont eu lieu autour du match Angleterre – Russie et ont impliqué des supporters des Fans’ Embassies française et albanaise en amont du match suivant qui a eu lieu dans la ville. Le résultat encore une fois: aucun incident majeur.

Cependant, contrairement à ces éléments et malgré le travail positif mené par les supporters volontaires et alors même qu’elle a autorisé des marches de supporters, la ville de Paris a échoué à plusieurs reprises et n’a pas pu fournir d’infrastructures appropriées pour les équipes internationales des Fans’ Embassies pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions les jours de match. De plus, les nombreuses interdictions de consommation d’alcool qui ont suivi les incidents à Marseille entre hooligans russes et supporters anglais sont perçues comme une mesure contreproductive et un signe d’impuissance par de nombreux supporters. Cela a été considéré comme profondément injuste par la majorité des supporters pacifistes qui ont été affectés par cette mesure mais n’avaient rien à voir avec les incidents violents qui ont eu lieu. Les attaques de hooligans à Marseille, Nice ou Lille n’ont pas été le fruit d’émeutes de personnes ivres mais ont résulté de la volonté pure de provoquer des troubles, le tout associé à une réponse policière faible. Punir tous les supporters, qui ne souhaitaient rien d’autre que profiter d’un événement festif est une approche paternaliste qu’il faut absolument reconsidérer.

Au final, ce qu’il faut peut-être retenir de cet EURO 2016 malgré tout est que la majorité de matchs se sont déroulés dans une ambiance festive et pacifiste, les rencontres internationales de supporters à travers la France entière, réunis pour célébrer dans un esprit de solidarité internationale et enfin la mise en place la plus réussie à ce jour du programme Fans’ Embassy. Et leur travail va se poursuivre après l’EURO 2016 : en septembre 2016, toutes les équipes Fans’ Emabassy des pays qui ont pris part au tournoi vont participer une fois de plus à une réunion avec les organisateurs en France. Ensemble, ils vont évaluer les relations avec les supporters lors du tournoi pour construire un héritage en faisant de l’EURO 2016 une opportunité pour revoir certaines conceptions nationales de la sécurité de façon à intégrer un dialogue avec les supporters qui soit la clé de voute pour pouvoir organiser à l’avenir des manifestations footballistiques à la fois festives et sûres en France. Les conclusions de l’évaluation seront publiées dans la foulée de cette réunion.

Football Supporters Europe a également perdu un membre important et un ami précieux pendant le tournoi. Erik Reynaerts, qui était responsable de la Fans’ Embassy belge, est décédé le lundi 27 juin des suites d’une crise cardiaque violente survenue la veille. Nous le garderons toujours dans nos cœurs. Nos pensées vont à sa famille et ses proches. Nous leur souhaitons toute la force, l’amour et la solidarité nécessaires pour les aider à traverser les dures épreuves, le chagrin et la douleur des jours et semaines à venir.

Fans’ Embassy/ Ambassade de Supporters est le nom qui a été donné à l’ensemble des services d’information, de conseil et de soutien proposé aux supporters en déplacements lors de tournois internationaux ou de matchs à l’extérieur, service organisé par et pour les supporters.  Depuis plus de 20 ans, les initiatives liées au projet Fans’ Embassies ont contribué à rendre l’atmosphère de ces rencontre plus festive et à réduire les violences lors des tournois majeurs. Développé par les supporters, le concept est aujourd’hui reconnu comme une pratique exemplaire au niveau européen dans le domaine de la sureté & de la prévention. Pendant l’UEFA EURO 2016, les Fans’ Embassies ont opéré dans le cadre du projet RESPECT FAN CULTURE et ont tété soutenues par l’UEFA,  par la Fondation Daniel Nivel et notre association partenaire en France Concordia.

Informations utiles

Football Supporters Europe sur Facebook    FSE Fans Embassies sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter @FansEmbassies et @FansEurope pour nos dernières actualités !